Welcome

« Le Mythique » dans le Val de Durance

Juste avant l’été Philou balance un mail avec l’idée d’un séjour VTT dans le Val de Durance :  le paradis du VTT avec ses pas moins de 600 km de parcours ce qui constitue un terrain magique pour les passionnés de cette pratique sportive. On y trouve la voie naturellement empruntée par de nombreux itinéraires historiques comme la célèbre Route Napoléon, le chemin de Saint Jacques de Compostelle et celui de Rome, mais aussi la Route de la Lavande, qui mène vers le plateau de Valensole et le Verdon.

Finalement peu d’inscrits, mais comme d’hab, les meilleurs sont là 😉

2 djeuns + 2 ultra djeuns à LoL !!! (cf les photos, vous les reconnaitrez facilement)

Voici donc la fine équipe qui se prépare en cette période de rentrée scolaire pour un Week-End qui s’annonce très ensoleillé mais surtout très sympathique et mythique ;-))

Il va donc faire chaud, pensez à prendre vos gourdes et camelback  !!!

On s’échange les profils altimétriques histoire de se motiver (ou dé-motiver J)  et on récupère les traces GPS histoire de ne pas se paumer sur l’un de ces nombreux single (95% des traces !) La veille au soir 2 volontaires (non en fait il en faut 3) vont récupérer le Traffic du CE et en démonter une partie pour pouvoir charger nos chers engins à 2 roues sans s’encombrer de la remorque. Le Vendredi matin tôt (7h) on se rencarde pour un départ vers notre destination Château-Arnoux car il ne faut pas trainer, on a quand même 44 km et 1200mD+ à faire dans la journée et surtout arriver avant la nuit.

Pour le jour#1, on a été gâté : magnifique parcours, très ludique, 1ère partie relativement plate avec de nombreux petits coups de cul bien cassant quand même et suivis de plaisants toboggans histoire de s’amuser un peu. Puis les choses sérieuses commencent : 1ère montée bien physique au 24ème km (il s’agit de la voie Romaine [que des cailloux] considérée comme l’une des plus vieilles routes de France qui reliait la France à l’Espagne), enfin le pique nique tant attendu et prévu uniquement après le 1er sommet (il faut le mériter), mais suivi de sa sieste 💤 bien méritée. Puis on ré-attaque l’après-midi avec une longue descente technique avant de se farcir la 2ème grosse montée bien plus longue celle-là avec ses superbes épingles très serrées en montée dans un sous-bois de pins avec donc ses épines de pins bien glissantes dans les épingles… suivi d’une magnifique descente en sous bois pleine de pifs-pafs. On s’en souviendra de ces 15 épingles qui s’enchainent bien serrées ! N’est-ce pas DJ ?

Arrivée en fin d’après-midi au gîte « Les Grandes Mollières »
à Ouah ca jette ! on y découvre une cuisine bâtie sur un pilier du 14ème siècle avec des voutes, des pierres apparantes, un lustre d’époque et une table en chêne que personne n’oserait voler tellement elle est lourde. Rien que pour voir ça, ca valait le coup de pédaler toute la journée J.

Pendant un superbe couché de soleil sur la terrasse un peu ventée, notre charmante hotesse nous offre un p’tit apéro et on en profite pour attaquer la récupération tout en observant les pénitents des Mées sur la colline d’en face. Un repas somptueux préparé par la maitresse de maison rien que pour nous 4, s’en suit et finalement on s’oriente bien vite vers notre dortoir pour sombrer dans les bras de Morphée. C’est vrai que les calories dépensées la journée nécessitaient un re-fueling en bonne et due forme !

Pour le jour#2 on est encore plus gâté !!! On va devoir faire 50 km toujours avec presque 1200mD+ et rien que pour le fun on attaque la montée dès le début de la journée.

Bon, valait mieux ça, car les jambes seront très lourdes en fin de journée … On attaque donc direct la cime de Tourdeaux pour y découvrir un panorama à 360°. La 1ère partie de la descente est technique, mais ça passe comme qui rigole pour des pros comme nous J J J. Puis on réalise qu’on a très chaud et il va falloir trouver de l’eau. Fichtre qu’est-ce que j’ai soif aujourd’hui… On passe devant un lavoir, mais il n’en reste que des vielles pierres et point d’eau… On continue jusqu’à trouver le magnifique village de Mallefougasse et grâce à nos amis chasseurs qui fêtent l’ouverture de la chasse par un apéro sur la place du village, on trouve finalement (après 10 bonnes minutes…) ce robinet d’eau potable qui remplira nos gourdes et camelback sans oublier de se rafraichir la tête au passage. On passe devant la chapelle de la Madeleine avec sa toiture en lauze et on se dirige vers le 3° ou 4° champ de panneaux solaires (non, non on ne tourne pas en rond…). Ici sur le plateau de la Colle fut construite dans les années 2010 l’une des plus grandes fermes photovoltaïques de France.

On prend enfin la direction des Terres grises pour ridder dans le lit d’une ancienne rivière et faire du toboggan sur ces belles petites dunes grises typiques de la région. Ce 2ème jour se termine d’une manière sublime dans ce passage du canyon décrit comme site d’exception pour la course d’orientation, ici dans le Val de Durance.

Le soir #2 nous arrivons à l’Hotel du Lac qui n’a malheureusement pas le charme de notre gite d’hier soir ! Mais bien content d’arriver quand même, en fait on s’en fout, après 94 bornes, on n’a besoin que d’une douche, d’un lit mais aussi et surtout d’un couscous Royal bien de là-bas dit 😉

Finalement pour le jour#3, on reste dans les alentours de Château-Arnoux.

Mais ca monte quand même…On passe par des sentiers en sous-bois et ça attaque même dur dès les premières minutes. Tiens, bizzare on est plusieurs à pousser aujourd’hui J J’me sent moins seul tout d’un coup.

On se refait un sentier technique en montée avec de nombreuses dalles en pierres plates, mais aussi des racines et des marches à passer.

Lors d’une descente nous avons réussi à faire chanter les ardoises sous le passage de nos roues 29’’ et 27.5’’ et ça c’était carrément génial mais surtout unique !!! un autre moment magique de ce magnifique séjour J J

Nous sommes également passés sur de nombreux ponts en bois, il y en avait plein les parcours. Les sentiers sont hyper bien entretenus et il faut le rappeler, ces parcours sont constitué de 95% de singletracks. Un truc de ouf ! Un grand Merci aussi à l’équipe qui a balisé l’ensemble des parcours. Impossible de se perdre tellement c’est bien fait. Mais bon on avait quand même nos GPS J Sur la fin du parcours, on enchaine des parties ludiques et surtout on emprunte la fameuse descente des toboggans. Un autre truc de ouf ! pif-paf, ca descend et ca remonte sur des p’tites dunes de 5-6 mètres de haut, tout ça en sous-bois sur presque 500 mètres et dans un cadre vraiment génial.

On termine finalement la journée bien content d’arriver : 124 km et 3200D+ en 3 jours

On lave les VTT, on remballe tout, on boit un dernier coup, on visionne les vidéos faites par DJ que l’on ne manquera pas de partager avec vous tous.

Et on rentre sur Cannes bien fatigués mais avec des souvenirs plein la tête.

RdV l’année prochaine pour un nouveau Week-End VTT dans le Val de Durance. On a déjà choisit, ce sera « le Fameux »

PS1: Merci Philou,  pour cette superbe idée et aussi pour l’organisation.

PS2: Merci Chris 106 pour ce super CR 🙂

Quelques photos supplémentaires : …/…

5 thoughts on “« Le Mythique » dans le Val de Durance

  1. Bravo les gars, et surtout merci pour ce CR très détaillé avec pleins de jolies photos…
    ca donnera forcément envie aux riders d’y aller pour 2020….sur « Le « Fameux »
    Cool !

  2. Aaah, je savais que vous alliez vous régaler.
    La version 5 jours est tout aussi sympa, je l’ai testé au printemps 🙂
    Bravo pour le CR et tampis pour ceux qui n’ont pas participé.
    Bravo les mecs.!!

  3. une super organisation
    un beau séjour et du bon VTT
    et un topo super sympa pour partager avec les autres membres
    c’est ça un club VTT bravo +++ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *