SORTIE VTTAE : UNE PREMIERE EXOTIQUE

Pour ce premier CR 2017, voici l’histoire d’une belle sortie pas comme les autres. Quelque chose de long, d’humide, à plusieurs, qui grimpe et qui descend, dans la nuit…bref, une sortie exotique…

Attendez de lire la suite avant d’avoir des arrières pensées… !

Prenez un parcours de VTT. Imaginez que cette distance que vous faites d’habitude, vous la faites en 2 fois moins de temps, ou que pour le même temps, vous doublez la distance en allant explorer de nouvelles traces sans être trop cuit…ça donne envie, non ?

Samedi 28 janvier, c’est ce que nous avons voulu essayer de faire avec un casting au top :
Jean-Phi (allias Mister Chiffres et Lettres),
Christophe (allias Le Sanglier exotique),
Philippe (allias le Cascadeur),
Moi-même (allias P2P)
Tous les 4 avons roulé pour la première fois des VTTAE ou comme certains disent, des VTT à énergie Atomique…
Bon ok, en ce qui me concerne, ce n’était pas ma première mais c’était pour réessayer…😊

Le RDV était fixé chez Tony (Cycles NTC à Pegomas) pour 12h30 environ. Nous arrivâmes tous les 4 en même temps sous un accueil assez jovial. « Salut les Space Riders ! Vous avez les Watts ? Chauds pour le VAE ? »
Après quelques échanges de conneries, c’est parti pour récupérer les bikes.
Jean-Phi prit le seul vae en taille L. Un Specialized Levo Comp en 29 pouces. Christophe un tout nouveau bike qui sortait du carton : Un Cube 27 pouces en 140mm. Puis Philippe et moi, un Specialized Levo en 27+.
Chacun fit ses petits réglages pour être au mieux sur le bike et il valait mieux ramener ses pédales pour être au top.
C’est d’ailleurs à cette occasion que nous avons appris qu’une paire de pédales de 1885 peut se monter sur un vélo de 2017. Un beau bike avec une vieille paire de pédales en forme d’ouvre boite, ça donne un beau look mais surtout un sacré décalage…La classe le Philippe… 😊.

FullSizeRender_1

Le Levo en 29 pouces. Bien équipé le Jean-Phi…:o)

…Il est 13h. Tout le monde est ready, le temps est bien couvert, mais on sent qu’il n’est pas menaçant, enfin si quand même…mais on s’en fiche, on a envie de rouler… 😊
Allumage des moteurs ! et c’est parti en mode Eco.
Départ en direction du Peygros afin de d’aller chercher la « Noire « en première. On passe par la route d’Auribeau pour y aller.
Première montée et tout le monde se rend vite compte que le vélo avance presque tout seul sans beaucoup appuyer sur les pédales….C’est cool, c’est plaisant et en plus on peut discuter sans être essoufflés…
La montée se fait donc sans forcer alors que nous sommes sur le DFCI bien raide côté nord. Jean-Phi se permet même de faire des franchissements dans des parties bien raides que l’on n’aurait jamais fait en vélo normal (ou plutôt vélo musculaire).
Arrivés au départ de la « Noire », nous sommes à peine essoufflés des 250m de D+ alors on enchaîne rapidement cette descente assez technique et pentue dans certains passages.
On voit que ça passe super bien en VTTAE tellement c’est stable et maniable.
On enchaîne ensuite la traversée du plateau du Tignet pour monter par le GR51 en direction de Saint Cézaire. Encore une montée longue et raide à discuter tout en roulant….A la vitesse où on montait, on serait incapable d’aligner 3 mots si on était en vélo musculaire… 😊
Il est 14h passé, on décide de s’arrêter pour faire une pause casse-croûte. Et oui parce que même si on dépense moins de calorie, il faut quand même se ravitailler 😊

 FullSizeRender

La pause sandwich à 14h30…😊

…Café gourmand terminé… 😊, nous repartons plein d’énergie pour continuer notre ascension vers le bois du Defens qui se situe sur la commune de Saint Cézaire.
Arrivés dans cette belle forêt, nous continuons à monter. Et oui, depuis tout à l’heure, on fait que monter en fait….mais on est toujours pas fatigué… 😊
Donc je disais…la montée se fait par un super single qui normalement est une descente.
Ca passe tout seul, et à l’allure où on passe, c’est même du pilotage en montée. 😊

 FullSizeRender_4

Ici, Philippe est passé trop vite dans la montée, il est déjà trop loin pour la photo… 😊

Notre ascension se termine enfin au point le plus haut de la sortie (625m). On a un peu plus transpiré sur la fin avec ce gros « raidar » droit dans la pente se terminant par un mur de presque 2m à franchir en portant les 20 kilos du VTT.

Il commence à pleuvoir mais c’est pas grave, maintenant que nous sommes là, on va profiter de la seconde descente 😊 Alors on se prépare…

FullSizeRender_5

Christophe et Jean-Phi avec la banane juste après la grosse montée. En pleine forme… 😊

C’est parti !! nous sommes dans Colombo 2. Une très belle descente connue dans le secteur. La DH du coin…

 

FullSizeRender_6

Philippe en train de « drifter » sur les cailloux…😊

Avec les quelques gouttes qui sont tombées avant, le terrain est très bon mais dès qu’on roule sur une pierre, ça devient vite glissant, surtout avec les gros pneus de 3 pouces. Je ne dirai pas qui est tombé dans cette descente….vous le reconnaîtrez dans les pseudos en début de CR… 😊

La fin de cette descente se termine par un petit saut en palette. Jean-Phi et moi-même s’envoyons en l’air pour tester les VAE………mais pas pour autre chose… 😊

FullSizeRender_8

Monsieur Chiffres en train de compter les millimètres parcourus dans les airs… 😊

FullSizeRender_9

Et P2P qui essaie de tourner en l’air mais le vélo est trop lourd… 😊

L’aventure continue en plongeant en direction du canal de la siagne. Nous enchaînons sur autre belle descente rapide en sous-bois avec de la terre avec de belles courbes. Ça va vite et ça va vite…c’est un régal avec les VAE. Tout le monde est roue dans roue pour continuer la seconde partie de cette descente qui s’enchaine maintenant avec des épingles bien serrés dans de la caillasse. Pas facile avec le poids du bike de le pencher facilement mais c’est stable alors on ralentit d’avantage et on tourne un peu à plat.

Ça y est nous sommes au canal. Avec Philippe, nous voyons qu’un grillage habituellement fermé est ouvert. La descente identifiée sur les cartes IGN dit que l’on rejoint le pont de la siagne (à côté de la bambouseraie). C’est vrai je m’en rappelle, c’était top comme passage…
On hésite. On y va, on y va pas, on y va, on y va pas,……puis on y va !
Et bien c’est là que commence vraiment la sortie exotique !!….Je vais pas raconté en détail les 1h et quelques que nous avons passés à faire du saute-mouton avec des grillages, à faire les sangliers, à faire des effractions sur des terrains privés, à porter des vélos de 20 kilos sur des pentes à 40%, …..et à dire au bout d’une heure « haaaaa ! enfin un chemin ! comme ça fait du bien… »….

Alors , voici juste une photo pour illustrer ce bon moment exotique très apprécié par Christophe le Sanglier qui avait l’air dans son élément…. 😊

Un des passages les plus facile de la jungle profonde avec notre sanglier…😊

Voilà, on y est enfin,…sur le canal. Maintenant il ne faut pas traîner car la nuit tombe vite et on veut encore aller chercher la jaune.

FullSizeRender_10

Arrivés au départ de la jaune, on entend des tirs de fusil juste un peu plus bas. Ca fait un peu flipper alors avec Jean Phi devant on y va quand même tout en gueulant comme des attardés « tirez-pas, c’est pas nous ! Tirez-pas !… ».
Le gars, nous voyant arrivés, nous dit que tout est OK, et qu’il nous avait vu. Simplement il tirait en l’air…
N’empêche qu’un cow-boy avec un fusil reste un chasseur et qu’on ne sait jamais s’il est à 3 grammes ou plus… 😊)

Du coup, on trace vite en enchaînant cette belle descente. On se laisse couler jusqu’en bas en choisissant l’option restanques. Excellent !

Et pour finir, retour NTC dans la nuit par le village d’Auribeau afin de faire encore une dernière petite montée et descente….

…parce que nous n’étions pas fatigués… 😊)

La sortie en chiffres pour Monsieur Chiffres :

=> Cliquer ici :     https://www.strava.com/activities/847167033

chiffres.

6 pensées sur “SORTIE VTTAE : UNE PREMIERE EXOTIQUE

  • 13/03/2017 à 14:28
    Permalink

    Top CR ! Ca fait du bien pour un lundi !!
    C’est vrai que ça fait un beau parcours pour un après-midi (y’a juste la colombo 2, je vois pas où c’est). En tout cas, tu vas booster tes statistiques Strava avec ce genre de sortie (188 W de puissance moyenne 🙂 )

    Répondre
  • 13/03/2017 à 19:48
    Permalink

    Ca donne envie 😉 Merci David pour ce CR. J’ai bien envie de programmer une sortie vers le Défens un de ces jours en évitant les parties trop exotique !!

    Répondre
  • 13/03/2017 à 20:53
    Permalink

    Whaou ce CR David, génial !! Quelle belle entrée dans le clan des « compte-rendeurs ».
    C’est pas faux de dire qu’on en a ch….. En plus du grillage y’avait des barbelés bien acérés (mon coupe-vent en porte les stigmates) et bien entortillés autour des arbres. Une fois dans la jungle bien pentue, elle était farcie d’obstacles comme des troncs, des branches, des herbes hautes, des trucs qui nous lacéraient les jambes. La zone comprise entre le bas de mes genouillères et le haut de mes chaussettes étaient tout simplement en sang….
    Cela dit je me suis quand même régalé avec des sensations de pilotage alors que t’es entrain de monter un single. Niveau batterie on a à peine consommé la moitié, de la balle ces bikes. Faut juste ne pas avoir à les porter, j’préfère d’ailleurs tomber en panne de batterie…..
    Dans la « jaune » les 120 mm de débatt avant-arrière du 29″ étaient un poil justes, les 160/155 mm de mon Enduro m’ont un peu manqué 😉

    Répondre
  • 04/04/2017 à 13:57
    Permalink

    Pareil ! beau CR, belles photos, belle sortie, des chiffres et des VAE partout !!!!
    Ca fait envie !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *